Action achevée: Politique socioculturelle à Bafia

  • Partenaires en France : ministère des Affaires étrangères et du Développement international (MAEDI), Région Grand Est, Commune de Thann, Médiathèque de Thann
  • Partenaires au Cameroun : Commune de Bafia, Institut français du Cameroun, ministère de la jeunesse et de l'éducation civique  (MINJEC)

Les premiers contacts avec la commune de Bafia ont été établis en 2003, à l’initiative du maire de Bafia. Sollicitée par l’IRCOD, la Ville de Thann puis la Communauté de communes du Pays de Thann (CCPT) ont répondu positivement pour accompagner la commune de Bafia dans la réalisation de ses objectifs, notamment l’amélioration de l’offre socioculturelle de la commune.

L’objectif est de proposer, à travers la bibliothèque, un espace de lecture et de travail ouvert à tous offrant un cadre agréable permettant ainsi de fidéliser les lecteurs. La bibliothèque est également le principal outil pour l’organisation d’évènements directement en lien avec la lecture publique. Le projet a évolué vers le développement d’une politique socioculturelle structurée et diversifiée portée par la commune qui a demandé et obtenu la mise à disposition d’un agent du MINJEC.

Le cadre d’accueil des usagers a été amélioré grâce à la réalisation de petites réparations (toiture et bientôt la réhabilitation des latrines et du dispositif d’éclairage électrique) et à l’acquisition de mobiliers. Le fonds de la bibliothèque a été renforcé par l’acheminement d’un important lot de livres grâce aux bénéfices d’une vente de livres déclassés organisée en 2008 par la médiathèque de Thann, suite à la mission technique à Bafia de sa directrice, laquelle a travaillé avec l’exécutif local sur la structuration future de la vie socioculturelle locale. Des acquisitions sur fonds Ircod et des dons de l’association ADIFLOR ont abondé le fond littéraire. Des liens se tissent progressivement avec l’Institut français du Cameroun qui a formé le bibliothécaire. La commune a de son côté réhabilité une partie du foyer municipal ensuite partiellement équipé par l‘Ircod. L’idée d’une radio locale associant deux autres communes voisines fait son chemin. L’agent du MINJEC a pour ambition d’enrichir progressivement la programmation socioculturelle locale d’événements divers.