Gestion du marché d'Ambato-Boeny

  • Partenaires au Nord: Ministère des Affaires étrangères et du Développement international (MAEDI), Région Grand Est, Ville de Saint-Louis
  • Partenaires au Sud : Commune urbaine d’Ambato-Boeny (CUAB), services déconcentrés de l’État

Le marché municipal constitue la première source de revenus de la commune d’Ambato-Boeny. Ses recettes mensuelles doivent permettre de payer les salaires de l’ensemble du personnel de la commune, ce qui n’est pas encore le cas malgré les progrès observés. L’appui de la coopération sur ce secteur vise à structurer l’organisation du service marché afin d’améliorer le recouvrement des recettes tout en offrant aux usagers et commerçants un lieu assainis et plus fonctionnel.

Depuis 2013, l’accompagnement de l’Ircod a permis à la commune de restructurer entièrement l’organisation et la gestion de son marché, capitalisant ses missions d’échanges en Alsace ou avec la Commune urbaine de Mahajanga – qui avait bénéficié quelques années auparavant du même type d’appui. Une Division marché a été créée et son chef, très investi dans sa mission, a permis de pérenniser les résultats atteints.

La gestion assistée par ordinateur facilite le contrôle des recettes par les percepteurs, ainsi que l’allocation de places aux commerçants. Cette technique a permis d’atteindre un taux de recouvrement 104% à la fin de l’année 2015 – l’augmentation du nombre de commerçants ambulants identifiés étant à l’origine de ce dépassement. Le système prépayé pour ces derniers et la conversion des commerçants journaliers permanents en abonnés y participent également.

Les travaux de réparation de 3 anciennes halles et la construction de nouveaux kiosques offrent aux usagers et aux commerçants un environnement de travail plus commode et assaini grâce  à l’application de la politique communale sur l’hygiène et l’assainissement sur la place du marché.