Assainissement à Mahajanga (ASSMA)

  • Partenaires au Nord : Union européenne, Région Grand Est, Département du Bas-Rhin, Ville de Mulhouse, Hôpitaux Universitaires de Strasbourg (HUS), Ecole Nationale du Génie de l’Eau et de l’Environnement de Strasbourg (ENGEES), Agence de l’Eau Rhin-Meuse (AERM), Water Technical Assistance (WTA), pS-Eau (programme Solidarité-Eau), Institut de Recherche pour le Développement (IRD)
  • Partenaires au Sud : Commune urbaine de Mahajanga (CUM), Enda Océan Indien, Mada Compost, réseau Ran’Eau, Institut Pasteur de Madagascar (IPM), Université de Mahajanga, CHU de Mahajanga.

Le projet ASSMA vise à améliorer les conditions sanitaires des quartiers défavorisés du vallon Metzinger et ses alentours (zone inondable de la ville) en facilitant l’accès des populations à un assainissement de base et en permettant l’évacuation des déchets solides et liquides. L'appui à la maîtrise d'ouvrage de la CUM consiste à mettre en place une chaîne durable d'assainissement à l'échelle de la ville, gérée par le biais d'un partenariat public-privé.

A l’issue d’un peu plus de trois années de mise en œuvre, les infrastructures sanitaires de base prévues dans le cadre du projet sont réalisées et couvrent tous les quartiers d’intervention : au total 378 latrines familiales améliorées et 23 blocs-latrines publics supplémentaires sont désormais disponibles, bénéficiant à près de 20 000 personnes.

La station de traitement de boues de vidange (STBV), pouvant traiter 5m3 de boues/jour, est désormais construite. Maillon ultime de la chaîne d’assainissement mise en place, cette infrastructure pilote constitue une première à Madagascar. Le service de collecte, transport et traitement des boues, sous délégation de service publique, sera fonctionnel en octobre.

La capacité de ramassage, stockage et enlèvement des ordures est accrue et 14 bennes à ordures métalliques supplémentaires d’une capacité de stockage de 100m3 sont disponibles au niveau de la commune. Le camion de la ville a bénéficié d’un nouveau moteur permettant d’éviter les pannes incessantes et de maintenir un cycle de ramassage constant. L’accompagnement vers l’autonomisation des 21 comités de précollecte de déchets se poursuit.  4 114 personnes ont assuré gracieusement le curage de 26 314 ml de canal d’évacuation des eaux grises répartis dans 19/26 quartiers de la ville. La commune dispose à ce jour de 600 unités d’équipements de curage pour poursuivre cette activité.
Les actions de sensibilisation aux bonnes pratiques d’hygiène et d’assainissement menées par Enda OI, ont touché en cumulé plus de 200 000 personnes dans les quartiers, les établissements scolaires et les zones à forte fréquentation (marchés). L’objectif de couverture prévu est désormais dépassé.

Lire la plaquette de présentation